Rayonnements non ionisants

Les rayonnements non ionisants au CERN recouvrent les rayonnements du spectre électromagnétique jusqu’au proche ultraviolet, dans la gamme de fréquences comprises entre 0 Hz et 10 THz. Les principales sources de rayonnements non ionisants sont les lasers, les systèmes radiofréquence (RF), les lignes haute tension, les sous-stations électriques, les alimentations électriques, les aimants destinés aux accélérateurs, les répéteurs GSM de téléphonie mobile, les téléphones mobiles, le Bluetooth, le WiFi et les liaisons satellite.

D’autres équipements qui contiennent des sources potentielles de rayonnements non ionisants, comme les champs magnétiques ou électromagnétiques et le rayonnement infrarouge (circuits d’alimentation électrique, transformateurs, lasers, etc.) sont utilisés au CERN. Dans le but de protéger son personnel, les visiteurs, la population et l’environnement, le CERN veille à ce qu’il n’y ait aucun rayonnement non ionisant détectable au-delà des clôtures de ses sites.

Miscellaneous

Laser d'ISOLDE. Expérience RILIS. (Image: CERN)