Gestion de l'énergie

La plus grande partie de l’énergie que consomme le CERN est destinée à son complexe unique d’accélérateurs de particules. Le CERN s'efforce de mener ses activités en rentabilisant au mieux sa consommation d'énergie.

Consommation d'énergie 2011-2018

Consommation d’énergie au CERN entre 2011 et 2018.

L’électricité est fournie principalement par Électricité de France (EDF). Le CERN est alimenté par le réseau français relié aux sous-stations de Génissiat. Il existe une autre alimentation, fournie par le réseau électrique suisse (Services industriels de Genève – SIG), utilisée pendant les interventions de maintenance ou en cas d’urgence. En conditions d’exploitation normales (tous les accélérateurs en fonctionnement), la consommation annuelle d’électricité du CERN atteint environ 1,3 TWh. Pendant les arrêts des accélérateurs, la consommation annuelle d’électricité du CERN est ramenée à environ 0,5 TWh. À titre de comparaison, la consommation annuelle du canton de Genève est d’environ 2,7 TWh. Environ 85 % de la consommation totale au CERN est liée au fonctionnement des accélérateurs. Afin de réduire autant que possible la consommation d’énergie, les critères d’efficacité énergétique sont pris en compte pour les nouveaux projets.

Pour davantage d'informations sur la question de l'énergie au CERN et sur les mesures mises en œuvre pour améliorer l'efficacité énergétique, veuillez consulter le rapport du CERN sur l'environnement.

Evolution of electrical consumption

Consommation d'électricité du CERN entre 2010 et 2018. La période d’arrêt est une longue période où tous les accélérateurs du CERN sont mis hors service, principalement pour des travaux de maintenance.